Accueil » Symbole multimètre

Symbole multimètre – Que signifient-ils ?

Vous possédez un multimètre, et tous ces symboles vous déroute ? Vous voulez savoir ce que ces petites lignes ou ces gribouillis veulent bien pouvoir signifier ? Peut-être êtes-vous en train d’apprendre à utiliser un multimètre ou vous avez le vôtre depuis un certain temps, mais, vous ne connaissez pas la signification de certains symboles parce que vous n’avez jamais eu à utiliser ce paramètre. Ce guide peut donc vous aider. Nous allons vous expliquer en détail la signification des réglages et des symboles sur le testeur. Voici donc comment choisir le bon symbole multimètre.

Symbole multimètre - ohm

Bien choisir le symbole en fonction de la situation

Lors d’un dépannage important sur un problème, la dernière chose que vous souhaitez, c’est de ne pas comprendre la signification de la lecture. Cela peut même devenir particulièrement dangereux si vous essayez de réaliser un test de continuité et que vous avez réglé votre appareil sur la mesure du volt.

Pour vous expliquer facilement le symbole multimètre à utiliser, nous utilisons le Fluke 117. Nous l’avons choisi parce qu’il s’agit d’un excellent multimètre polyvalent et qu’il possède les symboles et les réglages que vous pouvez trouver sur 95% des multimètres numérique du marché. Notez les symboles jaunes autour du cadran, ces lectures ne peuvent être effectuées qu’après avoir appuyé sur le bouton “SHIFT“. Le bouton “SHIFT“ fonctionne de la même manière que sur un clavier standard : Il vous suffit d’appuyer dessus pour que le multimètre exécute une fonction supplémentaire, en fonction de l’endroit où vous avez tourné le cadran.

Symbole multimètre

Symbole multimètre : explication pas à pas

  • Numéro 1 : bouton de maintien. Ce bouton « HOLD » garde en mémoire ce que le multimètre lit après que vous l’ayez pressé. C’est une fonction très utile si vous devez vous souvenir de la valeur exacte de ce que vous mesurez ou si vous ne pouvez pas voir le multimètre lorsque vous effectuez un test avec le cordon de test ou les sondes.
  • Numéro 2 : Tension CA. C’est le réglage le plus courant pour tester les tensions à la maison ou au travail. Selon l’endroit où vous vivez, vous mesurerez généralement entre 100 et 230 volts CA.
  • SHIFT : Hertz. Utilisé pour mesurer la fréquence de votre circuit ou de votre équipement. Différents équipements et circuits sont conçus pour fonctionner à une fréquence fixe ou variable, il est donc important que vous le sachiez avant d’entreprendre votre test.
  • Numéro 3 : DC Voltage. Le réglage de la tension continue vous permettra de tester les petits circuits électroniques, les voyants lumineux et les piles. Dans 99 % des cas, la tension continue est inférieure à 30 volts.
  • Numéro 4 : Continuité. Le compteur émet un signal sonore lorsqu’une continuité est détectée entre deux points. Il s’agit d’un moyen rapide et efficace de détecter les courts-circuits ou les circuits ouverts. Il suffit de placer une sonde sur un point, et une autre sonde sur un autre point, et votre compteur vous donnera un signal visuel et sonore.
  • Numéro 5 : Courant continu. La même chose que le courant alternatif (numéro 13), mais avec le courant continu.
  • Numéro 6 : Prise de courant. À utiliser uniquement pour mesurer les ampères de courant avec un cordon de test rouge ou une pince de mesure dédiée. Si vous utilisez une pince de mesure dédiée, vous n’aurez probablement pas cette prise sur votre appareil.
  • Numéro 7 : Prise commune. Utilisée pour tous les tests, elle ne doit être utilisée qu’avec le cordon de test noir.
  • Numéro 8 : Bouton de gamme. Utilisé pour passer d’une gamme à l’autre de votre appareil. La plupart des appareils ont une gamme automatique, mais certains permettent de sélectionner une gamme spécifique. Par exemple, vous pouvez vouloir connaître la valeur de vos Ohms en méga-ohms.
  • Numéro 9 : bouton de luminosité. Fait passer le rétroéclairage de l’écran de faible à fort.
  • Numéro 10 : Millivolts AC. Si vous testez un petit circuit avec le réglage de la tension CA et que la lecture est faible, il est conseillé de passer au réglage des millivolts CA pour obtenir une lecture plus précise.
  • SHIFT : Millivolts DC. Comme ci-dessus, mais avec la tension CC.
  • Numéro 11 : Ohms. Ce réglage est utilisé pour mesurer la résistance, qui est mesurée en ohms. Cette fonction à elle seule s’appelle un ohmmètre. Un excellent moyen de vérifier la précision de votre multimètre est de prendre une résistance dont vous connaissez la valeur et d’utiliser le réglage ohms pour tester la résistance. Si la lecture est correcte, vous pouvez être sûr que votre multimètre est précis. Le réglage ohm est également un moyen rapide et facile de tester l’état des fusibles – si le compteur indique OL, vous pouvez être sûr que le fusible a sauté. NOTE DE SÉCURITÉ : ne testez les fusibles avec le réglage ohmique que lorsqu’ils sont HORS du circuit.
  • Numéro 12 : Test des diodes. Le réglage du test des diodes est le moyen le plus fiable de tester si vos diodes sont bonnes ou mauvaises. L’autre moyen de tester si une diode fonctionne comme elle le devrait consiste à utiliser le réglage Ohms, mais il n’est pas aussi précis que l’utilisation d’un test de diode dédié.
  • SHIFT : Capacité. Il est extrêmement important de noter que certains condensateurs conservent une charge électrique, même après avoir été mis hors tension. Veillez à décharger les condensateurs en toute sécurité avant de mesurer leur capacité.
  • Numéro 13 : Courant alternatif. Normalement effectué avec l’ajout d’une pince, le test du courant alternatif est indispensable pour déterminer la charge d’un appareil.
  • Numéro 14 : Jack rouge. Utilisé pour tous les tests autres que le courant, notamment : tension, résistance, fréquence, diode, rapport cyclique, température, impédance et capacité.

Voici une petite vidéo pour vous présenter un peu plus en détail les symboles et leurs utilisations. Cette vidéo a été réalisé à l’aide d’un multimètre Mastercraft :

Conclusion

Nous espérons sincèrement que ce guide vous a été utile et que maintenant vous savez reconnaitre le bon symbole multimètre. Le fait d’avoir de bonnes connaissances de base en électricité et de disposer de votre propre testeur, vous aidera grandement, et peut vous faire économiser des milliers d’euros en frais d’électricien. En revanche, la tension et le courant peuvent être extrêmement dangereux, même pour des petites mesures. Si vous avez le moindre doute, n’effectuez jamais de travaux nécessitant une licence, et appelez un électricien compétant.